Depuis plusieurs années, le développement de nouveaux moteurs est étroitement lié à une diminution de la consommation, mais aussi à une réduction des émissions polluantes. Pour respecter ces exigences imposées par les récentes normes européennes, les nouvelles technologies sont basées sur un fonctionnement en régime globalement pauvre, une stratification de la charge de carburant ou des mécanismes d’auto-inflammation. L’amélioration des performances nécessite alors une connaissance approfondie de tous les processus intimement liés qui concourent à une combustion plus propre. C’est pourquoi le département Sciences pour l’ingénieur (SPI) du CNRS, en concertation avec les départements Sciences chimiques (SC) et Sciences et technologies de l’information et de la communication (STIC) et les universités, a mis en place le pôle de recherche national à implantation régionale « Carburants et moteurs ». Il a pour but de regrouper la communauté scientifique du CNRS concernée par les recherches autour des problématiques : carburant, injection, contrôle, mélange et combustion dans les moteurs alternatifs.

 


Combustion d'une charge inhomogéne de
carburant dans une chambre à volume constant